Mesure de prévention – Coronavirus

Dernière mise à jour le 14/06/2021

Le Maroc classé orange

Depuis le 9 juin 2021, les flux de voyageurs entre la France et les pays étrangers sont rouverts selon des modalités qui varient en fonction de la situation sanitaire des pays tiers et de la vaccination des voyageurs.

Une classification des pays par couleur (verts, oranges et rouges) a été définie sur la base des indicateurs sanitaires. Les listes des pays sont susceptibles d’être adaptées selon les évolutions de leur situation épidémique (listes à retrouver sur www.gouvernement.fr/info-coronavirus).

Le Maroc fait partie des pays « Orange » (circulation active du virus dans des proportions maîtrisées, sans diffusion de variants préoccupants).

Dès le 30 juin et ensuite tous les 15 jours, il y aura une mise à jour des pays dans chaque liste. On peut ainsi espérer des évolutions favorables du classement par pays en fonction de l’évolution de la pandémie.

Les autorités marocaines ont annoncé la reprise progressive des vols à compter du 15 juin 2021 selon une classification des pays en deux listes (A et B).

Les passagers en provenance des pays de la liste A, dans laquelle figurent les pays membres de l’Union européenne, dont la France, devront présenter à l’embarquement un test PCR négatif effectué moins de 48h avant la date d’entrée sur le territoire marocain.

Les passagers en provenance des pays de la liste B devront solliciter auprès des autorités marocaines une autorisation exceptionnelle, effectuer un test PCR négatif moins de 48 heures avant la date d’entrée sur le territoire marocain et se soumettre à un isolement sanitaire de 10 jours une fois sur place.

Un pays classé orange : qu’est-ce que cela signifie ?

Informations générales ne substituant pas aux conditions particulières et complémentaires pour entrer au Maroc.

Test PCR obligatoire

Avant d’embarquer depuis la France, et à leur arrivée les voyageurs (dont les enfants âgés de 11 à 17  ans) doivent présenter le résultat négatif d’un test moléculaire (PCR) de moins de 72h.

Motif impérieux pour les voyageurs NON vaccinés

Si les voyageurs ne sont pas vaccinés, il faudra justifier d’un motif impérieux pour quitter la France et se rendre dans un pays classé « orange ». Les voyageurs vaccinés n’ont donc pas besoin d’un motif impérieux pour s’y rendre.

La liste des motifs figurant sur l’attestation de déplacement international est disponible sur le site du Ministère de l’Intérieur.

Mineurs : Les 11-17 ans sont dispensés de vaccination à l’aller comme au retour s’ils accompagnent un adulte vacciné (sans nécessité d’un lien de parenté) ; au retour, test comme les adultes pour les + de 11 ans, les moins de 11 ans sont exemptés de test.

Pour entrer en France : pour les voyageurs vaccinés ou non

Tous les voyageurs (comprenant les voyageurs vaccinés*) et les enfants âgés de 11 à 17 ans quittant le pays pour rentrer en France, doivent présenter un test virologique (PCR) négatif de moins de 72 heures ou un test antigénique négatif de moins de 48h.

Pour rentrer en France : pour les voyageurs non vaccinés

En plus du Test PCR ou antigénique négatif, les voyageurs non vaccinés devront réaliser une quarantaine de  7 jours à leur retour en France.

La preuve de vaccination n’est valable qu’à la condition qu’elle permette d’attester la réalisation d’un schéma vaccinal complet, soit :

• 2 semaines après la 2e injection pour les vaccins à double injection (Pfizer, Moderna, AstraZeneca) ;
• 4 semaines après l’injection pour les vaccins avec une seule injection (Johnson & Johnson) ;
• 2 semaines après l’injection pour les vaccins chez les personnes ayant eu un antécédent de Covid -19 (1 seule injection nécessaire).

Mesures sanitaires sur place

1/ couvre-feu de 23h à 06h30 dans le tout le pays

2/ depuis le 1er juin 2021, les rassemblements et activités réunissant moins de 50 personnes en espaces clos et moins de 100 personnes en plein air sont autorisés. Les salles des fêtes ne doivent pas dépasser 50% de leurs capacités d’accueil, sans toutefois recevoir plus de 100 personnes. ;

3/ le port du masque est obligatoire dans tout le Royaume. Toute personne est tenue de se conformer aux mesures obligatoires prévues dans le cadre de l’état d’urgence sous peine de sanctions prévues dans le code pénal. Il convient de respecter les consignes des autorités marocaines.